Médias

Le 1 2007 août Rosjurconsulting est devenu le membre de l'Union des juristes de Moscou.

L'équipe des juristes de Rosjurconsulting ont élaboré un projet de loi relatif à la procréation médicalement assistée et droits réproductifs de l'homme. On invite des spécialistes de médecine, de droit et d'éthique aussi que le public à prendre part aux débats sur ce projet.

Le IV Congrès sur les questions d'actualité procréation médicalement assistée (problémes et solutions): "Réglamentation juridique de la procréation médicalement assistée en Russie et dans le monde"

Media materials

Ventre à louer


Auteur: Konstantin Svitnev
Date: 22.06.2007
"Rossijskaya gazeta"


Chaque jour en Russie 5000 femmes se font avorter. En Russie selon les données officielles 1 million 540 mille accouchements par an se font sur 1 million 610 mille avortements, selon les données non officielles – de 6 à 8 millions par an. Dans notre pays il y a 5 millions de couples sans enfants selon les indices médicaux, 20 millions d’adoptants potentiels, 260 mille enfants sans soin. C’est l’adoption prénatale qui peut résoudre ce problème. Les femmes qui vont se faire avorter doivent avoir un appui matériel des adoptants potentiels pendant la grossesse et après l’accouchement pour leur remettre l’enfant sauvé de la mort.

L’avortement est apparenté avec le génocide. Nous vivons dans un pays où la population diminue de 850 mille hommes par an. Plus de 5 millions de couples qui souffrent du fait de ne pas pouvoir avoir leurs propres enfants. Les raisons de cette impossibilité sont différentes: des problèmes de santé, l'infertilité de l'un des partenaires, une hérédité défavorable, des maladies chroniques, etc. Les uns peuvent recourir à l’aide des centres reproductifs et aux mères porteuses, les autres – cela n’est pas dans leurs moyens. Beaucoup disent et croient sincèrement que l’adoption tradionnelle pourra résoudre les problèmes des couples sans enfants. Adressons-nous à la statistique. Actuellement dans notre pays il y a environ 800 mille enfants sans parents, 545 mille sont en tutelle, 260 mille enfants dont la santé est en danger, mais les perspectives d’adoption sont faibles. En Russie les couples préfèrent adopter des bébés.

Ainsi nous pouvons dire que l’adoption pourra résoudre un problème démographique si nous avons l’institut de l’adoption prénatale. L’idée consiste en ce que les femmes qui vont se faire avorter doivent avoir un appui matériel des adoptants potentiels pendant la grossesse et après l’accouchement pour leur remettre l’enfant sauvé de la mort. Il est connu que les femmes se font avorter à cause des problèmes sociaux, notamment l’impossibilité d’entretenir leur enfant, l’absence de l’habitat, etc. Beaucoup de femmes donneraient avec joie son enfant porté aux adoptants en recevant les ressources nécessaires afin d’avoir enfin son premier enfant et de l’entretenir dans les meilleures conditions, ou même sans l’argent afin de ne pas «tuer» l’enfant.

La réalisation des programmes de l’adoption prénatale peut être analogue des programmes de la gestation pour autrui où les adoptants deviennent les parents officiels ayant reçu l’accord de la mère biologique.

Porter l’enfant est une mission à responsabilité et je pense que les mères qui consentent à l’adoption prénatale doivent recevoir l’indemnité compensatoire. Est-ce moral? Je pense que oui. Un travail doit être payé, et surtout le travail de porter un enfant. Mais certains «moralistes» nomment l’adoption prénatale la vente des enfants. Est-ce meilleur et moral de continuer à «tuer» les enfants? Sans paroles superflues sur la morale il est mieux de créer le fond social qui délivrera les femmes de la nécessité de tuer leurs enfants.

La réalisation de ce programme n’a pas besoin d’argent d’Etat, il faut introduire les modifications dans le code familial et encore rétablir des actes normatifs.

Journal russe


Moscow: +7 495 225 5595, Saint-Petersburg: +7 812 448 4717, Email: info@jurconsult.ru
Dans d'autres langues
Rosjurconsulting in
Tweeter
LiveJournal
Nous trouver
Bureau de Moscou
+7 495 225 5595
Bureau
de St.-Petersbourg

+ 7 812 448 2450
Bureau de Kiev
+38 044 528 51 51
E-mail:
info@jurconsult.ru
Partenaire en Ukraine
+38 044 390 7676
Services en ligne

Rambler's Top100